Du hard, du heavy, du progressif, du metal avec chroniques, live reports, news et interviews.
Chroniqueur pour les webzines Haven Metal et Music Waves, vous pouvez me contacter ainsi : childericthor666@gmail.com
www.myspace.com/timewind666
167 Chroniques depuis le 20 mars 2009

NOMBRE DE VISITEURS DEPUIS LE 10.03.2009

ACETYLENE - LES AIGUILLES DU TEMPS (2008)

Brennus Records - 6.5/10



L'appréciation de ce premier galop d'essai des Bressans (et fiers de l'être) d'Acetylene dépend grandement de la façon dont vous considérez un verre : à moitié vide ou à moitié plein. Explication.
Si vous entrez dans la première catégorie, vous risquez de ne voir dans Les aiguilles du temps qu'un banal disque de thrash metal à l'ancienne et à la française, sans puissance ni folie, pâtissant d'une production made in "modeste studio provincial". Au contraire, si, comme moi, vous êtes de ceux qui préfèrent encourager plutôt qu'enfoncer, vous jugerez que le groupe a fait d'incontestables progrès depuis sa démo séminale, Through The Eyes Of The Beast qui partage avec cet album deux compos ("She's A Lady" et "Les aiguilles du temps"). Acetylene joue plus carré et ses titres sont mieux écrits ("Cancerto"). La prise de son, brute de décoffrage et crasseuse, est de fait garantie 100% bio et sans aucune trace d'OGM ce qui, à l'heure de tous ces bidules surproduits, se révèle finalement pas si désagréable quand bien même les mecs gagneraient à se parer d'un fuselage un peu plus massif qui collerait davantage à une musique qui, sur scène, n'est pas dépourvue d'énergie.
Au rayon des autres bons points à leur reconnaître, citons une pochette originale et plutôt belle, des textes personnels qui permettent au parolier Jeep d'aborder des thèmes qui lui sont chers, tels que la peine de mort ("Assasin") ou bien encore la pédophilie (le long et excellent "La paix d'Ophélie" où l'imposant chanteur fleurte parfois dans ses intonations avec un sens du malsain tout à fait jouissif). Enfin, bien que déséquilibré car agglomérant ses meilleures cartouches au début de son parcours, Les aiguilles du temps vidange quelques titres bien fichus, comme "She's A Lady", en dépit d'un accent anglais par trop hésitant et surtout le pesant instrumental final tout en progression et ironiquement baptisé "Ain-trop", qui n'est pas sans évoquer, dans l'esprit du moins, les premières heures d'Iron Maiden ou bien les déjà mentionnés "Assassin" et "La paix d'Ophélie".
Après, ce serait de la mauvaise foi en tube que de ne pas reconnaître que, pour le groupe, le chemin vers le succès sinon la reconnaissance, promet d'être (très) long. Pour cela, il devra dans un premier temps maîtriser les techniques d'enregistrement afin d'offrir une seconde galette plus professionnelle et ensuite apprendre à diversifier les positions, à moduler ses attaques. Car les chansons sont là, accrocheuses et pas plus nulles que chez d'autres plus cotés en bourse.
Il faut donc prendre ce disque pour ce qu'il est, un premier jet sans prétention, bricolé par des musiciens sympathiques. Ce n'est, après tout, déjà pas si mal. (CT)

Chronique à lire aussi sur Haven Metal.

TRACKLISTING
  1. Assassin / 2.58
  2. La Paix D'Ophélie / 6.15
  3. Cancerto / 3.06
  4. She's A Lady / 3.29
  5. Les Aiguilles Du Temps / 4.35
  6. Acetyl / 3.30
  7. Website / 5.15
  8. Cowboy / 5.05
  9. Dernière Promesse / 4.27
  10. Ain-Trop / 2.32
TOTAL RUNNING TIME : 41.08

France ORIGINE
Thrash Metal GENRE
2001 FORMATION
MYSPACE
DISCO
Through The Eyes Of The Beast (2004/Demo)
Les aiguilles du temps (2008)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Blog Archive

Chroniques à venir :
The Dreamside - Lunar Nature, Ayin Aleph - II, Antrabata - Dark & Bright, Brainstorm - Just High No Lows, Klaus Schulze - La vie électronique 4, Losing Scarlet - Losing Scarlet, Be'lakor - Stone's reach, The Last Embrace - Aerial, Makajodama - S/T, Caprice - Six Secret Words, Dark Sanctuary - S/T, Wedingtoh - Candlelight, Charred Walls Of The Damned - S/T ...
Related Posts with Thumbnails

Membres

 

blogger templates | Make Money Online